Le leadership intergénérationnel et la non-discrimination sont-elles les clefs pour la durabilité de la YWCA ? Mes réflexions sur le 28ème Conseil Mondial

Par Sophia Pierre-Antoine – The YWCA of Haiti

Le 28è12187714_10154541683685190_6558135324623248970_nme Conseil Mondial de la YWCA s’est tenu à Bangkok du 11 au 16 Octobre 2105. En prélude, les jeunes femmes ont eu leur propre Forum les 9 et 10.
Durant le Conseil, Je n ‘ai pas pu m’empêcher d’être éblouie par la présence d’environ 500 femmes, jeunes femmes, et filles de plus de 70 pays; toutes faisant partie du même mouvement, œuvrant pour les droits et le bien-être des femmes et filles. Je fus remplie de ce sentiment d’appartenance et de solidarité extraordinaire. Nous avons sans doute bénéficié quotidiennement de conseils, d’astuces et d’outils pour améliorer et célébrer l’efficacité de nos YWCA et du mouvement mondial !

Si il faut mettre l’emphase sur 2 piliers qui m’ont particulièrement marqués ce sont:

1) Un Leadership intergénérationnel qui tient une gouvernance exemplaire avec un fort sens de responsabilités :
Pour un leadership intergénérationnel « audacieux et transformateur » il faut donner à chacune l’espace pour apprendre, faire des erreurs et en tirer des leçons. Renforcer la politique de la YWCA Mondiale qui stipule qu’au moins 25% du Conseil Administratif de chaque YWCA soit composée de jeunes femmes et que ce pourcentage soit aussi reflété dans le personnel, les volontaires, les membres et les bénéficiaires est clé. Pour que ce modèle, basé sur un mentorat à deux sens fonctionne, les femmes et jeunes femmes doivent travailler ensemble et apprendre les unes des autres en prônant le respect.

2) Un mouvement inclusif et non-discriminatoire :
Avant le Conseil Mondial j’avais été approchée par la YWCA Grande Bretagne pour participer à l’élaboration d’une “Résolution sur la Non-Discrimination”. J’ai répondu positivement. La YWCA Haiti a signé son appui.
La YWCA est basée sur une fondation Chrétienne et sur les Droits Humains, ainsi, pour respecter les valeurs du mouvement, je pense qu’il faut soutenir toutes les femmes en toutes leurs diversités et éradiquer les politiques discriminatoires envers celles dont les expériences de vie sont différentes des nôtres.

D’après moi -comme il l’a été si bien formulé au 28ème Conseil- c’est grâce au leadership intergénérationnel et aux politiques et pratiques non-discriminatoires que le mouvement YWCA pourra avancer, rester pertinent, et attirer les jeunes dynamiques. Ce n’est qu’alors que nous atteindrons la vision audacieuse et transformatrice d’avoir 100 millions de femmes, jeunes femmes, et filles impliquer dans notre mouvement d’ici les 20 prochaines années !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: