Le leadership intergénérationnel et la non-discrimination sont-elles les clefs pour la durabilité de la YWCA ? Mes réflexions sur le 28ème Conseil Mondial

Par Sophia Pierre-Antoine – The YWCA of Haiti

Le 28è12187714_10154541683685190_6558135324623248970_nme Conseil Mondial de la YWCA s’est tenu à Bangkok du 11 au 16 Octobre 2105. En prélude, les jeunes femmes ont eu leur propre Forum les 9 et 10.
Durant le Conseil, Je n ‘ai pas pu m’empêcher d’être éblouie par la présence d’environ 500 femmes, jeunes femmes, et filles de plus de 70 pays; toutes faisant partie du même mouvement, œuvrant pour les droits et le bien-être des femmes et filles. Je fus remplie de ce sentiment d’appartenance et de solidarité extraordinaire. Nous avons sans doute bénéficié quotidiennement de conseils, d’astuces et d’outils pour améliorer et célébrer l’efficacité de nos YWCA et du mouvement mondial !

Si il faut mettre l’emphase sur 2 piliers qui m’ont particulièrement marqués ce sont:

1) Un Leadership intergénérationnel qui tient une gouvernance exemplaire avec un fort sens de responsabilités :
Pour un leadership intergénérationnel « audacieux et transformateur » il faut donner à chacune l’espace pour apprendre, faire des erreurs et en tirer des leçons. Renforcer la politique de la YWCA Mondiale qui stipule qu’au moins 25% du Conseil Administratif de chaque YWCA soit composée de jeunes femmes et que ce pourcentage soit aussi reflété dans le personnel, les volontaires, les membres et les bénéficiaires est clé. Pour que ce modèle, basé sur un mentorat à deux sens fonctionne, les femmes et jeunes femmes doivent travailler ensemble et apprendre les unes des autres en prônant le respect.

2) Un mouvement inclusif et non-discriminatoire :
Avant le Conseil Mondial j’avais été approchée par la YWCA Grande Bretagne pour participer à l’élaboration d’une “Résolution sur la Non-Discrimination”. J’ai répondu positivement. La YWCA Haiti a signé son appui.
La YWCA est basée sur une fondation Chrétienne et sur les Droits Humains, ainsi, pour respecter les valeurs du mouvement, je pense qu’il faut soutenir toutes les femmes en toutes leurs diversités et éradiquer les politiques discriminatoires envers celles dont les expériences de vie sont différentes des nôtres.

D’après moi -comme il l’a été si bien formulé au 28ème Conseil- c’est grâce au leadership intergénérationnel et aux politiques et pratiques non-discriminatoires que le mouvement YWCA pourra avancer, rester pertinent, et attirer les jeunes dynamiques. Ce n’est qu’alors que nous atteindrons la vision audacieuse et transformatrice d’avoir 100 millions de femmes, jeunes femmes, et filles impliquer dans notre mouvement d’ici les 20 prochaines années !

Advertisements

Poem: What I Imagine

Marie Skripec – Member of Committee and Volunteer of the YWCA of Germany

I Imagine12193459_10153724396559284_5214319171336134951_n

I imagine a world

where there are no more armed conflicts,
no more wars
no more people that have to flee from their countries,
have to leave their homes and their beloved behind

I imagine people,

women and men
to stand up
and say that we don’t want people to be killed
we don’t want to support governments and people
that develop cruel strategies
and initiate conflicts and wars
in beautiful countries,
We don’t want any more People and governments
that are responsible for the death of so many people
only
because they seek for more resources, influence and power
claiming to operate in the name of democracy.

I imagine a near future

where we don’t spend our money on weapons, soldiers and armies
but on the protection of our environment, our nature and the people around us
on education and the future of our present and following generations
on mutual exchange and learning from each other
all around the globe

I imagine my country

to take more responsibility
a sustainable Germany
ecologically, economically, socially and culturally

I imagine people

that consumes less
and instead open their eyes
to see all the beautiful things around them
and conserve them:
trees, flowers, birds, butterflies
women, men, girls and boys
neighbours, friends, sisters and brothers

We often say
that we should see the world
through the eyes of a child

I imagine

that we seriously ask children for their opinions
and consider it in our decisions we make
locally, regionally, nationally and globally.

I imagine

children in our governments
parliaments consisting of
male and female leaders of all ages
deciding on our present and future.
learning from and relating to good and bad
practices and experiences in the past.
a flexible parliament
ready to learn permanently
listening to its people and all its variety

I imagine

many raindrops
changing the direction of many rivers
heading towards a just and fair world

I imagine

a world in peace
where we all live as one